Process Safety Management

Process Safety Management

Pour les entreprises qui stockent, utilisent ou produisent des produits chimiques dangereux, la maîtrise des risques peut être une question de vie ou de mort.

L'Association internationale des producteurs de pétrole et de gaz (IOGP) explique que la gestion de la sécurité des procédés industriels est un «cadre structuré pour gérer l'intégrité des systèmes d'exploitation et des processus qui recourent à des substances dangereuses», et l'objectif est d'empêcher les rejets imprévus de matières ou d'énergie dangereuses pour prévenir une défaillance structurelle ou une perte de stabilité pouvant entraîner un accident majeur.

Prenons l'exemple de la West Fertilizer Company à West, au Texas. Le 17 avril 2013, le personnel des services d'urgence répondait à un incendie à l'usine d'engrais lorsque le site a explosé avec la force d'un tremblement de terre de magnitude 2,1, tuant 15 personnes et en blessant près de 200 autres, selon un rapport de l'U.S. Chemical Safety and Hazard Investigation. L'explosion, qui a détruit des écoles, une maison de retraite et des centaines de maisons, a été désignée comme l'un des "incidents les plus destructeurs jamais enquêtés" par le CSB. L'agence a découvert que l'explosion aurait pu être évitée avec un stockage approprié des 40 à 60 tonnes de nitrate d'ammonium. En plus des pertes humaines, l'explosion a entraîné environ 230 millions de dollars en frais d'assurance, plus 16 millions de dollars en aide fédérale en cas de catastrophe. Par ailleurs, une explosion de nitrate d'ammonium a également été à l'origine de l'accident meurtrier au port de Beyrouth.

Qu'est ce que la sécurité des procédés industriels (Process Safety Management)

Le terme gestion de la sécurité des pocédés industriels (Process Safety Management) est devenu important en raison d'une réglementation de l'OSHA qui oblige les entreprises à gérer correctement les produits chimiques dangereux, dans le but de créer des lieux de travail sûrs et d'empêcher « les rejets inattendus de liquides et de gaz toxiques, réactifs ou inflammables » qui peuvent causer des catastrophes. Les systèmes de gestion de la sécurité des procédés sont généralement un mélange de plates-formes technologiques, de procédures spécifiques et de cadres de gestion.

D'autres versions du PSM sont apparues depuis au fur et à mesure que les implications étaient mieux comprises. Aux États-Unis, le modèle du Center for Chemical Process Safety (CCPS) comprend 20 éléments classés en quatre piliers.

Il existe plusieurs autres modèles qui sont utilisés dans le monde. La directive Seveso III (2012/18/UE), par exemple, a été mise en œuvre en tant que PSM dans l'Union européenne pour limiter les risques liés au stockage et à la manipulation de produits chimiques dangereux. Au Royaume-Uni, le règlement de 2015 sur le contrôle des risques d'accidents majeurs (COMAH) couvre les PSM. Au Moyen-Orient, plusieurs pays ont opté pour des systèmes de gestion de la sécurité (SMS), qui intègrent le PSM. En Australie, la sécurité des procédés est largement contrôlée par les lois sur la santé et la sécurité au travail et les réglementations relatives aux marchandises dangereuses et aux installations à risques majeurs.

Quelle est la différence entre la sécurité des procédés et la sécurité au poste de travail?

La gestion de la sécurité des procédés est souvent confondue avec la gestion de la sécurité au poste de travail, mais les deux systèmes se distinguent par l'ampleur des défaillances qu'ils cherchent à prévenir. La gestion de la sécurité des procédés (PSM) vise à prévenir les catastrophes à grande échelle, comme les explosions. La gestion de la sécurité au poste de travail, quant à elle, vise à prévenir davantage d'incidents de sécurité au niveau individuel, comme les chutes. Les risques pour la sécurité au travail sont plus courants, mais peuvent souvent être traités par des interventions à plus petite échelle, tandis que les risques pour la sécurité des procédés nécessitent généralement des solutions de niveau supérieur. L'explication simple est que la sécurité des procédés se rapporte à ce que vous faites, et la sécurité au travail se rapporte à la façon dont vous le faites.

Pour aborder la gestion de la sécurité des procédés, plusieurs études de risques entrent en jeu, telles que les études de danger et d'opérabilité (HAZOP), l'analyse des couches de protection (LOPA), l'analyse du mode de défaillance et des effets (FMEA), l'analyse des risques de procédé (PHA), et l'analyse de la sécurité et de la vulnérabilité (SVA).

Comment mettre en place un système gestion de la sécurité des procédés (PSM)?

La gestion de la sécurité des procédés est complexe et nécessite une approche multidimensionnelle. L'OSHA fournit un cadre structuré et complet pour la gestion de la sécurité des procédés qui se compose de 14 éléments. Ci-après un bref aperçu :

  1. Informations sur la sécurité des procédés - Process Safety Information : le personnel doit avoir accès aux informations de base sur les dangers des produits chimiques et des outils qu'il utilise au travail.
  2. Analyse des risques des procédés - Process Hazard Analysis : elle aide les organisations à évaluer leurs processus et leurs opérations afin d'identifier les risques potentiels. 
  3. Procédures d'exploitation - Operating Procedures : Le travail doit suivre un protocole de sécurité cohérent et bien établi.
  4. Permis de travail par point chaud - Hot work permit : Le travail ar point chaud ou d'autres sources d'inflammation nécessite un processus systématique d'autorisation et de surveillance.
  5. Préparation et réponse aux situations d'urgence- Emergency Prepardness and Response : Les organisations doivent avoir un plan de réponse en cas de problème.
  6. Intégrité mécanique - Mechanical integrity : les entreprises sont tenues de suivre et d'évaluer l'évolution des risques de sécurité des équipements.
  7. Examen de la sécurité avant le démarrage - Pre-startup safety review : les entreprises sont tenues d'évaluer en profondeur les installations nouvelles ou modifiées avant que des substances dangereuses ne soient introduites sur le lieu de travail.
  8. Gestion de la formation - training management : les employés doivent être correctement formés sur toutes les procédures de sécurité et avoir accès à une formation de recyclage continue.
  9. Gestion du changement - Management of Change : lorsque les processus changent, les entreprises doivent procéder à un examen systématique de la manière dont les changements affecteront le risque dans l'ensemble de leur installation.
  10. Enquête sur les incidents - Incident investigation : lorsque des incidents et des quasi-accidents se produisent, les entreprises ont besoin d'un processus systématique pour enregistrer, suivre, enquêter, signaler et analyser ce qui s'est passé.
  11. Gestion de la sécurité des sous-traitants - Contractor safety management : la sécurité des sous-traitants et des sous-traitants doit être couverte par des systèmes de gestion de la sécurité des processus.
  12. Audits de conformité - Compliance audits : les organisations doivent effectuer des audits internes réguliers pour s'assurer que les procédures et les processus sont conformes.
  13. Implication des employés - Employee involvement : les employés doivent pouvoir accéder, reconnaître et approuver les documents de politique.
  14. Secrets commerciaux - Trade secrets : Les employés doivent recevoir une documentation complète sur les matériaux et les processus, même ceux qui sont des secrets commerciaux, pour garantir la santé et la sécurité.

Il convient de noter que le PSM se concentre sur des événements qui se sont peut-être produits très rarement dans le passé. Peut-être qu'ils ne se seraient jamais produits du tout. Mais, s'ils se produisent, ils sont souvent catastrophiques. Bien qu'il puisse être complexe et coûteux de comprendre ces événements à faible probabilité, les conséquences qui en résultent lorsqu'ils se produisent sont très graves.

Chez ASP, nous vous accompagnons à diagnostiquer l'état de la sécurité des procédés de votre organisation et à mettre en place un système PSM robuste.

 

Demande de devis et d'informations